Dix-sept

Hôpital militaire Reine Astrid (Grands brûlés)

Comment allez-vous là-haut ?

Mon père et mon frère

Vous jouez toujours aux eschets

Comme sur notre terre.

Comment va le monde

Là-haut ?

Ici-bas,

Souvent, la Douleur

S’invite au repas de la vie

De l’entrée au dessert

Les factures sont chères.

Ma chair et ma peau ont visité l’enfer.

J’ai rencontré des Hommes,

Qui luttent pour reconstruire

Ce qui a disparu et,

Atténuer

Les souffrances du vide[1].

Des fourmis vertes,

Tous les jours,

Me font souffrir,

Pour mon Bien,

Disent-elles.

Une Rose vient cultiver

Mon Jardin,

Que le soleil a brûlé.

Tous les jours, ce grand jardinier

Vient voir les petites fleurs qui repoussent.

Alors, comment ça va, ceux d’en haut ?

Il paraît que l’on ne souffre plus

Puisque l’on reste dans les souvenirs des amis.

J’ai eu de la chance,

Le Bourreau de l’Humanité a trouvé des fagots humides,

Et s’en est contenté,

Me laissant vivre et souffrir.

M.A.©24.04.18

[1]Chairs brûlées

2018-10-22T18:11:15+00:00 octobre 22nd, 2018|